mars 17, 2014

Nestlé montre la voie dans la politique de limitation des hauts salaires

Nestlé montre l’exemple dans la politique de limitation des hauts salaires des dirigeants des grands groupes industriels, économiques et financiers.

Limite des hauts salaires: Nestlé montre l’exemple!
Conformément à la loi votée en 2013 chez notre voisin helvétique, le grand groupe d’agroalimentaire Nestlé songe déjà à limiter les plus gros salaires de ses dirigeants. Les montants de ces rémunérations seront donc soumis aux votes annuels en Assemblée Générale du groupe.
Dans l’esprit, la loi de 2013 souhaitait inciter les dirigeants des grandes entreprises suisses cotées en Bourse à faire des efforts sur leurs rémunérations. Le groupe Nestlé est donc un des premiers à anticiper les effets de cette loi. Les autres grands consortiums suivront sans aucun doute dans cette même voie.

France et Suisse au temps de l’exemplarité
Ce nouveau fait économique résonne comme en écho à ce désir (récent) de l’Etat français de limiter les hauts salaires des patrons des grandes entreprises publiques.
Quel pays inspire l’autre ? Nul ne saurait le dire mais ces nouvelles tendances montrent que les pays européens soutiennent des politiques de gestions rigoureuses de leurs économies. Cela est compréhensible à l’heure où une grande partie de la population européenne (et mondiale) souffre à cause de la crise financière et économique gravissime née en 2008.

A l’instar de la France et de la Suisse, d’autres pays de l’Union Européenne vont probablement annoncer des décisions économiques de même ordre très prochainement.
Image: ©Jorma Bork  / pixelio.de