mars 3, 2014

Sarkozy: « un bien trop fin politicien » pour risquer un refus du pape

Nicolas Sarkozy, qui revient doucement dans tous les médias, aurait demandé à rencontrer le nouveau pape François selon de nombreuses sources. Instauré dans ses fonctions depuis presque un an, le pape François reçoit beaucoup de demandes de personnalités politiques françaises.

Pourquoi la visite de Nicolas Sarkozy au pape provoquerait des remous ?

Nicolas Sarkozy, ancien président de la République française, prépare un retour en politique depuis quelques mois. Discret et réservé, l’ancien président multiplie les rencontres officielles. Chez la droite, la demande de Nicolas Sarkozy hérisse certains diplomatiques comme François Fillon qui a fait la même demande de rencontrer le pape. Tandis que François Hollande a, lui, eu la chance d’être reçu en audience par le pape actuel lors d’une visite officiel qui eu lieu à Rome le 24 janvier 2014. La demande de Nicolas Sarkozy apparaît donc comme une demande un peu gênante à organiser.
Le pape François reçoit de nombreux chefs de gouvernement en audience privée mais il s’agit, à chaque fois, de chefs du gouvernement en exercice.

Nicolas Sarkozy, fin politicien, ne s’y risquerait pas

Comme il a été dit ci-dessus, le pape ne reçoit que les chefs de gouvernement en exercice, fonction qui ne correspond pas à celle de l’ancien président. Christine Boutin certifie sur BFMTV que Nicolas Sarkozy n’est pas à l’origine de cette demande. Il serait, d’après elle,  » un bien trop fin politicien pour essuyer un refus du pape.  » Alors info ou intox ? L’information viendrait du magazine La Croix qui aurait publié un article ce lundi basé sur des sources sûres provenant de proches du Quai d’Orsay.

Le mystère restera entier jusqu’à ce que d’autres informations fusent. Il est toutefois inutile de nier le retour en politique de l’ancien chef du gouvernement français. Image: ©Antonino Alibrando  / pixelio.de